Le monoxyde de carbone (CO)

publié le 13 décembre 2017

Qu’est-ce que le Monoxyde de Carbone ?

 

Aussi appelé « CO », ce gaz possède la particularité d’être inodore, invisible, incolore et surtout non irritant. Il est donc très dangereux et surtout difficile à détecter.

 

D’où provient-il ?

 

Le monoxyde de carbone provient d’une mauvaise utilisation d’appareils ou moteurs à combustion fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fioul ou à l’éthanol. Il ne vient jamais d’appareils électriques.

Il peut être émis par des appareils tels que les chaudières, les poêles, les cheminées et inserts, les appareils de chauffage, les groupes électrogènes, certains barbecues ou encore des engins à moteur thermique comme les voitures ou les tondeuses à gazon. Dans leur grande majorité, les intoxications au monoxyde de carbone ont lieu à domicile et sont favorisées par une aération insuffisante.

 

Les signes

 

Ils peuvent être rapides en fonction de la durée d’exposition. Lorsqu’on respire ce gaz, il prend la place de l’oxygène dans le sang. Il se fixe sur l’hémoglobine. De nombreux signes apparaissent alors instantanément. On peut avoir mal à la tête, avoir des nausées, un sentiment de fatigue prononcée ou encore une paralysie musculaire soudaine ou une confusion mentale. Dans les cas les plus graves, une intoxication au monoxyde de carbone peut entraîner le coma, voire le décès.

Enfin, si plusieurs personnes sont exposées dans la même pièce à ce gaz, elles développeront les mêmes symptômes en même temps.

 

Savoir réagir

 

Dès les premiers signes observés ou ressentis, il convient d’aérer immédiatement les lieux en ouvrant portes et fenêtres avant de sortir de la pièce et d’alerter les secours. Si possible, penser à éteindre les appareils de chauffage et de cuisson au préalable. Qui alerter ?

Un avis médical au SAMU (15)

les Sapeurs-Pompiers (18)

Numéro d’urgence Européen (112)

Numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes (114)

BIEN ATTENDRE L’AVAL DES SECOURS AVANT DE REGAGNER SON LOGEMENT

 

Prévenir le risque

 

Afin d’éviter une éventuelle intoxication au monoxyde de carbone, il est nécessaire de faire vérifier ses appareils de chauffage tous les ans avant l’hiver par un professionnel et de lui demander une « attestation d’entretien » qui prouve que l’appareil est bien entretenu.

Ensuite, il est recommandé d’aérer son intérieur dix minutes chaque jour même en cas de grand froid et de veiller à ne pas obstruer les ventilations de son logement.

Pour conclure, il est évident de ne pas utiliser les appareils prévus à un emploi extérieur à l’intérieur du logement type groupe électrogène, barbecue, de ne pas se chauffer avec des appareils de cuisson, cuisinière, brasero…et en cas d’utilisation de poêle à bois, ne pas utiliser des matériaux composés de vernis et peinture.